Retour à Muse

Muse

Voici l’histoire de Muse. Si vous voulez naviguer dans cette histoire de façon interactive et dans le détail nous vous proposons notre  chronologie interactive.

L’enfance et ‘Origin of Muse’

En 1990, Christopher Wolstenholme, Dominic Howard et Matthew Bellamy, vivent tout les 3 à Teignmouth dans le Devon. C’est une petite  ville très ennuyeuse, avec une forte population de retraités qui ne prend vie que lors de la saison estivale. Quand l’été se terminait la ville replongeait dans l’ennui. Matt  explique « Je me sentais tellement coincé ici. Avec mes amis on allait soit finir dans la drogue ou la musique […] Cette dernière a été un vrai échappatoire ». Des titres de leur premier album comme Falling Down parle de cet environnement dans lequel ils ont grandit. 

Pour en savoir plus sur l’enfance de chacun des trois membres du groupe nous vous invitons à aller voir leur biographie respectives.

Ils sont tous 3 élèves au Teignmouth Community College. Ils sont amis avec Tom Kirk et Olli Metcalfe qui deviendrons respectivement Live Director et  Lighting Designer de MuseUne personne très importante se présente alors c’est Jill Bird leur professeure de musique.  qui explique que l’école était très peu pourvue en instruments mais que heureusement il y avait un bâtiment pour répéter juste à côté. Elle explique qu’ils étaitaient très travailleurs. En 1991, Matt participe au concours de musique du collège, c’est la plus vieille vidéo de Matt où on le voit jouer du piano. La même année ils font tout les 3 un concours à Londres mais dans des formations différentes. Matt et Dom se sont rencontré sur le Den, là où Muse ont donné leur concert en 2009. Ils ont commencé à discuter car Matt possédait une Amiga 500 (console de jeu vidéo). Lors de ces parties ils ont également commencé à parler musique. A l’époque Dom joue dans un groupe appelé Gothic Plague. Matt lui n’avait pas vraiment de groupe attitré, même si on sait (qu’il jouait dans des groupes appelés Carnage Mayhem et Young Blood).

Du coup au bout d’un moment (surement vers fin 1992), Dom à proposé à Matt de devenir leur guitariste. A ce moment là, Chris lui était chanteur et batteur pour Fixed Penalty (le groupe local le plus populaire). L’amitié de Dom et Matt grandissant, les autres membres du groupe s’éloignent plus intéressé par le skate et le jeux vidéo alors que Dom et Matt commencent à écrire, le duo cherche désormais un bassiste. Ils connaissaient déjà Chris depuis plusieurs années ,  ils avaient joués au foot et Chris trouvait que Matt était nul, et ils allaient déjà depuis longtemps au concerts des uns et des autres. Matt et Dom furent impressionné par sa prestation et ils l’invitèrent à les rejoindre en tant que bassiste . Chris lui en avait marre de faire que des reprise dans ce groupe donc ce fut assez facile d’accepter. Chris a beaucoup travaillé la basse voulant toujours faire mieux , c’est ce que nous explique  Jill Bird, qui leur permettait aussi de prendre un enregistreur chez eux le weekend. Muse a invité Jill et sa famille lors de leur concert à Teignmouth en 2009.

En 1994, le groupe participe à  « Battle of the Bands », concours pour groupe rock punk, sous le nom de « Rocket Baby Dolls ». Conscients de leur faible potentiel, ils jouent leur va-tout en arrivant sur scène, grimés en punk et présentent une prestation qu’ils estiment mauvaise et à la fin de laquelle ils détruisent leur matériel (qui ne leur appartenait même pas) ! Ce final surprend le public et le jury et leur assure la victoire. Ils comprirent alors que ce n’est pas juste une question de bien jouer mais aussi de faire passer une émotion. Ce fut leur unique concert sous ce nom, puisque que dès Mars 1994, le groupe s’appelle désormais , Muse, notamment car ils trouvaient le nom cool et percutant sur un poster.

Les débuts de Muse :  les années avant Showbiz

Les premiers concerts sont difficile, le groupe joue souvent devant un public très clairsemé et peu intéressé (des pubs un peu perdus, des clubs de sports). On leur impose souvent de jouer des reprises plutôt que leurs compositions. A l’époque Muse a déjà enregistré This Is A Muse Demo dans le sous sol de Chris.

Le rôle crucial de Dennis Smith.
En Octobre 1995, Dennis Smith le propriétaire d’un studio d’enregistrement découvre le groupe alors qu’ils sont en concert dans un village de Cornouailles. Dennis est frappé par la créativité, les réflexions et la maturité de Matt. Dennis est l’une des première personne à croire en eux et leur fait une offre. Ils doivent continuer de travailler et se développer mais que quand ils seront prêt ils leur permettra d’enregistrer un EP sous son label. Lors des 2 années qui suivirent, Dennis viendra à la plupart des concerts du groupe. En 1997, le groupe envoie à Dennis les enregistrement de la Newton Abbot Demo, Dennis Smith propose à Muse de venir en studio . Il travaille avec John Leeckie (futur producteur de Showbiz et Origin Of Symmetry) .  Dennis , travaille aussi avec Paul Reeve. En Mai 1998, sort Muse EP, puis en Janvier 1999, Muscle Museum EP, ce qui permet à Muse de  commencer à attirer une petite base de fans ainsi que l’attention d’un DJ de BBC Radio 1 qui passera Muscle Museum courant 1999.

Showbiz (1999)

Le premier album de Muse s’écoulera à 700 000 copies. Un album parlant de la difficulté des débuts, et du conflit entre le corps et l’esprit. Un style émotionnel et agressif qui leur valu des comparaisons (négatives ou positives) avec Radiohead, Jeff Buckley par exemple. Mais en live c’est tout autre chose. En live, le public européen et notamment français, britannique et allemand est conquis. Le groupe sera programmé à de nombreux festivals dont les prestigieux  Glastonbury ou Reading. En France il passent aux Vieilles Charrues, Eurockéennes ou encore La Route du Rock.  Leur concert showcase au MCM café fut archi comble, si bien que des fans ont du rester dehors. Après cet intense Showbiz Tour, et une forte fan base, le groupe repars en studio  pour écrire et enregistrer ce qui sera considéré comme l’un des meilleurs album de tout les temps…

Origin Of Symmetry (2001)

Sorti à l’été 2001, le disque est applaudi de manière quasi  unanime par la critique. Plus porté sur les riffs, plus sombre, et des titres au piano. Le groupe dévoile toute son excentricité musicale (et sa capacité à écrire certins morceaux sous l’effet de champignons hallucinogènes). Il se classe 3e des charts et remporte de nombreux prix. 1.3 millions copies auraient été vendues. Mais il ne sortira pas aux USA avant 2005 car leur label américain d’alors avait voulu que Matt ré-enregistre Plug in Baby (sa voix était jugée trop haute) afin de mieux séduire le marché US. Le groupe refusa évidemment, claqua la porte du label et ne fit aucun concert aux USA sur la tournée.

C’est lors de cette énorme tournée que le groupe enregistre son premier CD/DVD Live au Zenith de Paris  qui sortira un an plus tard accompagné  d’une compilation de b-sides appelé Hullabaloo. Mais Muse vise déja ailleurs et teste certains morceau lors de l’été 2002 qui sortirons sur le 3ème album.

Absolution (2003)

Le groupe prend plus de temps pour cet album et en profite pour expérimenter plus en studio. Ils travaillent avec Rich Costey. Matt continue d’explorer la musique classiques pour des morceaux comme Blackout ou Butterflies & Hurricanes, tout en laissant énormément de place à la guitare.  L’album est écrit dans un contexte géopolitique complexe (attentats du 11 septembre, guerre en Irak, etc). Absolution est applaudi par la critique et perce enfin le marché américain. Une immense tournée débute où Muse  va notamment headliner  le mythique festival de Glastonbury dans une performance épique qui sera enregistrée pour le DVD du Absolution Tour.

Fin 2004 Muse joue 2 soirs de suite au Earl’s Court pour  2 concerts fantastiques considérés par les fans parmi les meilleurs de toute leur carrière. Fin 2005, le groupe continue de surfer sur le succès de l’album aux USA et en profite pour tester des chansons qui se retrouverons sur le 4e album.

Black Holes & Revelations (2006)

Après presque un an de travail en studio, Muse dévoile  Black Holes & Revelation. Un album, plus varié touchant à des thèmes politiques, qui rencontre un immense succès.  Muse va alors donner sa plus grand tournée avec plus de 200 dates en 2 ans. d’abord des festivals en 2006, puis une tournée des arènes avant la consécration : 2 soirs complets à Wembley Stadium !

Ce sont les tout premiers concerts du  groupe en stade. Ils seront pour l’occasion enregistré et figurerons sur le  3e CD/DVD live du groupe intitulé : HAARP.  Muse poursuit sa tournée des festivals en 2007 puis offre quelques concerts en 2008  dont le légendaire concert au Royal Albert Hall où Matt joue Megalomania sur le 2e plus grand orgue du Royaume Uni. Muse fait sa première tournée en Amérique du Sud et vient clore ce chapitre avec le V Festival.

The Resistance (2009)

Muse retourne en studio après une folle tournée, et vont produire eux même cet album enregistré dans le studio de Matt en Italie. l’album est très lyrique et est traversé par diverses influences diverses : glam rock, R&B, Disco et bien sur la musique classique. Pour le côté thématique , 1984 et la crise financière façonne énormément les paroles des  morceaux.  Pour le lancement de l’album le groupe est revenu chez lui à Teignmouth pour 2 concerts. The Resistance, rencontre un énorme succès très rapidement de nouveaux et une intense tournée des arenas débute. A l’été 2010, Muse headline de nombreux festival comme Glastonbury ou les Vieilles Charrues pour ce légendaire set sous la pluie. Il  fait également sa première vrai tournée des stades en passant notamment 2 soirs au  Stade de France ou à Wembley. En 2011, Muse celebra les 10 ans de Origin Of Symmetry lors de l’incroyable Reading & Leeds Festival en jouant l’album en entier et dans l’ordre avec une scénographie sublime.

The 2nd Law (2012)

Le 6e album de Muse est surement le plus expérimental, parlant d’écologie et de destruction de la nature par le modèle de production actuel.   Muse composa même l’hymne officiel de Jeux Olympiques de Londres, avec la possibilité de se représenter lors de la cérémonie de clôture devant des milliards de téléspectateurs. Malgré la division de  la fan base sur certains morceaux et sur l’album  en générale, la tournée qui suit est un succès avec d’abord des dates dans les arenas, puis une tournée des stades encore plus intense que la précédente où sera enregistré le 4e CD/DVD de Muse au Sade Olympique de Rome. 

Drones (2015)

Après deux albums éloigné de leur base rock, le groupe annonce la couleur bien avant la sortie de l’album.  Muse fait même à la surprise générale une petite tournée de 6 dates dans des petites salles en UK : Le Psycho Tour, avec des setlists bien rock et en faisant revenir des morceaux pas joué depuis plusieurs années. L’album est encore une fois un succès et une immense tournée se profile avec d’abord des festivals à l’été 2015 dont un énorme challenge pour le groupe : headliner un festival de métal.  Le pari sera réussi  au Download Festival avec une setlist bien heavy.  De fin 2015 jusqu’à Juin 2016 Muse  fera sa tournée des arenas  avec encore une fois une mise en scène audacieuse avec des drones survolant le public.

Mais le groupe n’en a pas fini  avec  sa tournée et recommence a headliner des festivals comme Glastonbury et joue même au pied de la  Tour Eiffel. Un concert va changer pas mal de chose : Montreux.  Le groupe fait comme 3 ans plus tôt au Japon : une setlist avec principalement des morceaux rares. Beaucoup de fans qui avaient assistés à la tournée et n’avaient pas eu la chance d’entendre de tels morceaux  étaient déçus.   En 2017 le groupe propose un concert inédit  et laisse au fans la possibilité de choisir la setlist.  Ce qui donnera le meilleur concert de toute la carrière de Muse dans une petite salle à Londres : Le Shepherd’s Bush Empire. Muse recommencera  cela en 2018 à Paris à la Cigale. 

Simulation Theory (2018)

Le premier titre de Simulation Theory est sorti  1 an et demi avant l’album. le groupe avait décidé de sortir les morceaux au compte goutte. Pour cet album le groupe a explorer leur enfance, les années 1980 et les synthés que l’on retrouvait dans les films et tubes de l’époque pour un rendu très expérimental.   Muse propose d’ailleurs plusieurs versions pour chaque titre . 

La tournée qui suivi fut une première à bien des égards pour Muse . C’est la première fois que la setlist changeait aussi peu (voir quasiment pas), c’est la première fois que les prix était aussi élevés, c’est la première fois que les concerts n’étaient pas complet en UK.  Même en France, les places ont mis plus de temps à se’écouler que d’habitude.  C’est aussi la première fois que le groupe faisait appel à des danseurs sur scène pour une mise en scène qui de l’aveux de Dom est surement allé un peu  trop loin. Quoiqu’il en soit lors de cette tournée  les fans français ont apporté au groupe un magnifique cadeau : 3 tifos énormes .

Le prochain chapitre de l’histoire de Muse s’écrit en ce moment, avec une volonté affichée de Matt de revenir à ce qu’ils étaient au tout début, un album qui devrait être plus rock….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.